15/05/2005

Truc gothozarb (selon Slaine :p) [et je vous assure que c'est de moi !

Dans un cité abandonnée à la frontière de l'iréel, notre étreinte sera fatale à nos illusions, éclats de verre teintés du sang de nos blessures anciennes.
 
Tu déchiqueteras mes rêves naïfs de tes paroles acérées, je prendrai les coups de face et te les rendrai en caresses, avide de toi que je suis.
 
Dans une cité abandonnée, à la frontière de l'irréel, je m'abandonne, couchée parmis les herbes illusoires, drogues aux tons chamarrés, je m'abandonne à tes griffes si douces.
 
Tes doigts qui jouent sur ma peau la mélodie du plaisir, pianiste de talent, je ne peux que chanter de concert, accompagnant de mes frissons, tes lèvres qui font chanter mon corps.
 
Nos corps qui se mêlent, dans une cité fantôme, décombres encore fumantes de nos vie passées, lèvres échangeant des promesses qui s'éffaceront.
 
Repos des guerriers, je suis ta proie, mais j'ai signé les yeux fermés, ai accepté tes conditions sans fléchir. Du sang s'écoule de ta morsure-signature sur ma peau pâle.
 
Dans une cité abandonnée, aux frontières de l'irréel, notre étreinte passionée calmera nos ardeurs. Tu fermes les yeux, guerrier repus de sang, ma main sur ton torse nu si pâle.
 
 

22:48 Écrit par Miss Evergreen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.