20/06/2005

Sin City

Je l'ai "enfin" vue....Et je n'ai pas été déçue. Oh, bien sûr, il n'y a pas de moment de psychologie intense, c'est plutôt très bourrin...Mais pas, comme le disait Camille, "un bon gros nanar américain"...Je ne pense pas...oh, bien sûr, les "presques gentils" s'en sortiront quasi-tous (je n'en dirais pas plus...), mais j'ai adoré...Et je ne suis pas une grosse brute épaisse qui n'aime que les films de baston (bon, ok, je suis peut-être un peu comme Marv', mais soit...)
 
Assez violent (je déconseille aux moins de 13 ans), il y a plusieurs moments "dégeus", pas mal de baston....Mais aussi un peu de romantisme (film américain oblige) et de morale
 
L'histoire ? Oooh.....Trois histoires se rencontrent, se croisent, ne serais-ce que par les personnages qui interviennent (même pour une seconde) dans l'une ou l'autre. Trois hommes, trois amours. Je vais essayer de ne pas vous donner trop d'indices, ce serait déloyal..
 
1) Marv', un ex-taulard sous surveillance judiciaire (car il est un peu tapé) passe la nuit avec Goldie, qui meurt. On chercher à l'accuser, il va se venger, y arriver et mourir
 
2) Hartigan, un flic bientôt à la retraite, essaye de retrouver une petite fille que le fils du sénateur Cork à fait enlevé, pour la violet (et la tuer). Il la retrouve, torture le violeur puis se fait buter. Il est sauvé par les médecins et va croupir en prison pour le viol de la petite et la mutilation du fils de Cork. Il en ressort, retrouve la fille et se venge
 
3) Dwight, ex-taulard qui s'est fait refaire le visage, débarrasse les prostituées de la vieille ville d'un fou, jackie, qui est un flic. S'ensuit une mini-guérilla urbaine.
 
L'histoire d'Hartigan commence au début (il retrouve la eptite et se fait buter) et se termine à la fin, on peut donc voir Jackie et Marv' à la fin du film, alors qu'ils sont sencés être morts..
 
La façon dont a été "filmé" et coloriser le film m'épate. Pas de sang (juste évoqué par du blanc, sauf dans une scène, et du jaune), des couleurs peu présente, mais qui donne du relief au décor, de la "vie"...
 
Bref, en trois mots comme en cents, j'ai adoré !

20:57 Écrit par Miss Evergreen | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

dwight dwight n'est pas un ancien taulard il a changé de visage pour pouvoir se vanger d'une fille... Mais pour savoir plus sur cette histoire il faut lire la BD "J'ai tué pour elle".

Écrit par : sam | 02/02/2006

Les commentaires sont fermés.