08/08/2005

 Krêposuk

Je vais vous parler de Krêposuk, groupe de "rock celtique festif" découvert pendant mes vacances dont je suis tombée follement amoureuse !

 

C’est en septembre 1996 que les deux premiers membres du groupe se sont rapprochés pour former le noyau de Krêposuk : il s'agissait de David (guitare) et Arnaud (batterie). Ils commencèrent à jouer des reprises rock dans un garage. Peu après, Sébastien (basse) et ensuite Jérôme (deuxième guitare) viennent rejoindre le groupe, toujours sous l’inspiration des reprises rock. Vient ensuite Frédéric (clavier). C’est à ce moment que le groupe s’oriente plus vers les compositions rock-métal. Sylvain (accordéon), séduit, rejoint les cinq membres. C'est à ce moment précis que les influences de Krêposuk deviennent celtiques, notamment avec Blankass (groupe de Bourges) et Bates Motel (groupe britannique). Au fur et à mesure que les concerts s'enchaînent, les compositions se multiplient. Jérôme, Frédéric et David sont plutôt les paroliers, mais tous composent la musique.

 

Le début du mois de décembre 2000 marque un tournant dans la formation du groupe. En effet, les sons de l'alto et du biniou de David Bertrand (ex membre du groupe Sibiril) viennent remplacer l'accordéon de Sylvain et le violon de Cyril, quittant le groupe pour des raisons professionnelles. Ses influences personnelles, notamment en musiques traditionnelles, viennent enrichir ou bien renforcer la diversité des compositions.

 

Travaillant sous le label indépendant PROD MC, ils ont sortit trois albums :

-         Kanivo

-         De toutes façons

-         A la dérive

Vous pouvez les trouver dans les hypermarchés, rayons musique, en Bretagne, ainsi que via COOP BREIZH et sur le réseau FNAC (en commande)

 

Mais pourquoi ce groupe, me direz-vous ? Nous allons faire un peu de « 3615-MyLife » : étant en vacances chez Camille, nous nous sommes rendues aux « Mercredis Celtiques d’Erquy » où, justement, ce produisait ce groupe. Nous sommes arrivées (par manque d’info) vers la fin du concert et ce fut le coup de foudre, pour moi du moins, envers ce groupe. J’ai été séduite par les accords celtes du violon et de la flûte mêlés à la guitare et à la batterie. J’ai adoré les chansons aux paroles engagées et qui font réfléchir pour certaines, complètement déjantées pour d’autres ou encore tout simplement traduisant bien les sentiments.

 

Ce groupe est vraiment à découvrir ! (Et d’ailleurs, à quand Krêposuk en Belgique ?)

 

Infos :

http://www.prod-mc.com : Site de PROD MC

http://www.prod-mc.com/groupes/kreposuk/kreposuk.html : Krêposuk, le site (pour plus d’infos)

 

(Sources : en grande partie : http://www.prod-mc.com/groupes/kreposuk/kreposuk_historiq... et tout le reste du site)

 

Et terminerais par cela : CUPIDON NE SAIT PAS VISER !

(copie d'un article envoyé en propa générale de parano, pas encore posté ^^)

-------------------------------------------------------------------------------------

Et demain ?

 

Sur l'asphalte de notre enfance

Se dressaient quelques pissenlits

Témoins d'un parfum d'insouciance

Qu'hélas il n'y a plus aujourd'hui

 

Dans les rues de notre enfance

Aux murs chaque jours un peu plus gris

On f'sait pas gaffe à la dépense

On consommait sans interdit

 

A trop pomper la sève

La plante verte s'inclinne et crève

 

Sur les ruines de notre enfance

Terrain fertile pour pylônes gris

Rêgne un parfum d'accoutumance

A voir chaque jour moins de vie

 

Et nos sincères condoléances

A toi celle qui nous a nourris

Paradoxe de l'intelligence

Nous sommes aujourd'hui en sursis

 

Et si c'est pas ta faute

T'en payes le prix pour les autres

 

Et dédions-nous ces quelques mots

Pauvre artisans du chaos

Car le jour où tout s'arrêtera

Un pissenlit refleurira

 

A moins que vous ne préfériez

Prendre le temps de vous poser

Ralentir un peu la machine

Pour respirer sans ventoline

 

On est quelques milliards

A croire qu'il n'est pas trop tard



00:09 Écrit par Miss Evergreen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.